robe de magistrat

Les robes de magistrats

Tout comme la profession d’avocat, celle de magistrat suppose un costume distinctif. Nous allons explorer l’histoire de cette tenue si singulière et étudier plus avant sa symbolique et son caractère encore actuel.

Les origines de la robe de magistrat

Traditionnellement, les robes amples étaient le symbole de professions élevées, telles que les professeurs, les médecins ou encore les membres du système judiciaire ou administratif. De fait, les toges de magistrats se portent de façon large, masquant les formes du corps et assurant ainsi une pudeur digne de cette fonction.

robe de magistrat
robe de magistrat

Héritage de la Noblesse de Robe, il témoigne ainsi du pouvoir des juges. En effet, sous la Monarchie de Droit divin, la Justice reposait dans les mains du Roi.

Ceux qui la pratiquaient revêtaient alors une tenue vestimentaire spécifique, témoin de leur appartenance à la royauté. Ainsi, le costume survit là où le régime n’est plus. La dimension sacrée de la Justice perdure dans ces attributs que sont l’habit d’audience ou encore dans certains termes tels que le « Palais de Justice » ou encore l’appellation de « Maître ».

Les significations liées aux robes de magistrat

Si aujourd’hui la robe de magistrat n’est plus portée qu’à l’audience, nous pouvons encore en distinguer quatre significations majeures. Tout d’abord, la toge protège, du moins symboliquement, contre les attaques et les violences extérieures. De plus, elle permet d’anonymiser le magistrat qui est ainsi un parmi les représentants de sa profession. Le message sous-jacent est alors que tous les représentants de la Justice sont identiques et humbles. Par ailleurs, s’ils ne sont pas identifiés, les magistrats se doivent tous d’être les serviteurs de l’Institution judiciaire. Le costume permet donc de distinguer les juges des citoyens et de leur conférer un statut à part.

Enfin, pour aller plus loin, nous pouvons avancer que la simarre portée traditionnellement par ces derniers incarne la Justice elle-même, et la puissance qu’elle représente.

La fameuse toge noire n’est donc pas singulière sans raison et possède une dimension symbolique forte. C’est sans doute pour cela que, contrairement à d’autres professions qui peu à peu abandonnent l’habit (tels que les maîtres de conférences ou encore les médecins), les membres de l’Institution judiciaire maintiennent aujourd’hui encore cette tradition.

Les robes de magistrats de nos jours

Les robes de magistrats diffèrent selon les occasions. Ainsi, si celles des avocats sont toujours noires, celles des magistrats se colorent de rouge dès lors qu’ils traitent d’affaires criminelles. En outre, si les juges de première instance s’habillent généralement d’une robe noire, elle devient rouge pour les magistrats de Cour d’Appel. En outre, lors de Cérémonies, le Président de la Cour de Cassation la porte avec une hermine, ce qui assoit davantage son pouvoir et son statut.

robe de magistrat
robe de magistrat

Enfin, il convient de souligner que, contrairement aux habits d’avocats, les robes de magistrats conservent, outre l’épitoge, une simarre. Elles sont ainsi tissées de laine et de soie.

Tout comme les robes d’avocats, les toges de magistrats sont confectionnées avec minutie, à la main. Au sein d’ateliers artisanaux, les costumes judiciaires sont ainsi toujours d’une qualité exceptionnelle, respectant une longue et riche tradition.